ZAKKA_1

photo extraite de Yarn Dyed Cloth

Vous connaissez ma passion pour l'esprit nordique, mon attachement à la décoration et au patrimoine français. Quel rapport me direz-vous ? Et bien sachez que le Zakka se nourrit directement des tendances scandinaves et françaises. Côté Couture, les objets vintage et les marquoirs d’école alimentent le mouvement.

 

ZAKKA_3

photo extraite de Yarn Dyed Cloth

Sur le mouvement Zakka plus généralement il s’agit de voir la beauté dans un simple objet de mode ou de déco, et le rendre apte à transformer notre quotidien. Un mouvement parti du Japon qui petit à petit se développe en Asie et dans le monde et s’affine autour de la passion pour la maison.  La maison n’étant plus une juxtaposition de meubles standardisés, mais désormais, un lieu ou l’on cultive « un peu de tout » (signification de Zakka) avec amour …

ZAKKA_2 ZAKKA_5

photos extraites de Yarn Dyed Cloth

Mon interprétation du mouvement Zakka, pourrait s’appeler Zakka Récup. Le principe est simple : prendre un vieux tablier blanc au fond de l’armoire de grand-mère et lui mettre une nouvelle poche dans le tissu découpé d’une robe de fillette devenue trop petite, puis rebroder ses initiales à l’ancienne et l’accrocher au mur de la cuisine. Ça c’est très Zakka. Côté mode, c’est la même chose, une chemise de nuit en linge ancien prend encore plus de valeur si elle est reprisée à la main ! Il suffit d’y ajouter une jolie dentelle chinée et une petite broderie traditionnelle. Peu importe l’objet, pourvu qu’il soit représentatif d’un fait ou d’un geste particulier qui aie un rapport avec le cœur.

ZAKKA_7

photo Cabane de Violette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne se passe pas une semaine sans que j'ouvre un livre, un blog, un site,  un album photo japonais. Car de la finesse en matière de design, ils semblent tout comprendre. Avec évocation et  poésie, ils enchantent l'univers de la décoration. Quand à la démarche spirituelle dans l'acte d'assembler les étoffes et matières, elle prend de l'ampleur D’Ouest en Est, et d'Est en Ouest depuis des siècles. Ce que je trouve parfois amusant et intéressant, c'est que bien des fois la création contemporaine au Japon s'inspire de la culture et du patrimoine européen et très souvent français. Sans parler de l'énergie et des fonds dépensés à sauvegarder nos patrimoines. Savez-vous que de très nombreux tissus patchwork que vous achetez sont des rééditions des textiles anciens dont les originaux proviennent par exemple du musée d'impression sur étoffes de Mulhouse ?  Que des collections complètes de motifs soient parties au Japon et que des armoires pleines de trousseaux aient été rachetées aussi, ça ne m’effraie pas. Car ici l’usage qui en est fait nous livre une nouvelle approche créative et une réhabilitation pleine de fraîcheur, enrichie par une culture empreinte de fortes traditions ancestrales. Je salue le talent et l’œuvre de sauvegarde qui nous apporte un touche de modernité et qui contribue à raviver les passions créatives.

ZAKKA_4

photo extraite de Yarn Dyed Cloth

 

 

 

 

 

 

 

Alors, le Zakka sera-t-il mis en valeur sur l'Aiguille en Fête cette année ?

 

Personnellement  je me suis fixé l’objectif d’y contribuer. C’est donc dans cet esprit « Zakka » que je travaille sur les projets pour le stand M&G ou j’aurai peut-être la joie de vous accueillir. Notez que je ne pouvais pas aller me nicher ailleurs que dans l’allée de la Brocante ! J’ai commencé à travailler sur le projet autour du fil rouge, toujours éclairée par la douce lumière du Nord,  inspirée par les trésors de nos chers trousseaux d’antan.

DSCN2363

Un fil rouge qui relie entre eux des femmes d’horizons différents. Des femmes rassemblées autour d’une passion symbolisée par une lettre au fil rouge sur un drap blanc immaculé parfumé à la lavande et  battu par 4 vents dans un jardin français.... ou japonais !

ZAKKA_6

photo Cabane de Violette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez quelque éclairage sur ce phénomène, je vous invite  à taper zakka dans dans google ou d’accéder à flick’r , cliquez ici et revenez me dire si vous avez vu ce que j’ai vu ... Après plusieurs heures passées sur ce lien, si vous êtes de retour ici, j’ai de la chance ! Sans oublier ce lien incontournable du mouvement sur la blogosphère française.

 

 

Un clin d’œil à Zaza Picque ici qui a su repérer un livre très intéressant dont la couverture à elle seule illustre assez bien ce dont je viens de parler.

 

 

Aucune photo Cabane de Violette, aucun texte ne peuvent être reproduits ou utilisés sans l'autorisation de l'auteur de ce blog. Pour toute question contactez Violette : cabanedeviolette@hotmail.fr